SOUL’ETUDE

Noté 5.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

70,00

Frais de livraison offert sur le deuxième exemplaire.
Free shipping fees on 2nd book purchase.

Aperçu/View book

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

SOUL’ETUDE

Autophotobiographie de Chris Davies

Format 17x24cm. Papier 170gr, 564 pages et plus de 400 photos.
Texte, photos et maquettes : Chris Davies

Si la vie est un roman, ce livre pourrait être qualifié de «roman-photo», mais contrairement aux scénarios de roman-photos, celui-ci n’a pas été écrit à l’avance.
Dans cette «auto-photo-biographie», tel un archéologue, l’auteur fouille un passé ressuscité par ses propres photographies pour nous livrer une fascinante odyssée visuelle et poétique d’un nouveau genre.
I ssu d’une famille de joueurs de tennis – ses parents, champions, se rencontrent à Wimbledon – l’auteur britannique né en 1964 sera élevé sur la Côte d’Azur en allemand, raquette à la main. Parallèlement, très tôt se greffera également à son autre main un appareil photo qui l’accompagnera des années durant, sur les courts et à travers le monde.
De sa quête homérique, il partage ici quelques moments décisifs : naissance du tennis professionnel (dont son père sera l’un des principaux acteurs), essor et déclin de la plus célèbre famille du tennis Allemand (avec laquelle il grandit), une enfance dissolue et sa rencontre avec la photographie sur un chemin d’éveil mise à l’épreuve par des combats pour survivre à ses rêves d’enfance : devenir champion, trouver des racines et être un bon père.
Sans détours ni pudeur, c’est un voyage photographique et initiatique de plus de cinquante ans dans lequel l’auteur nous invite. Beau, émouvant et inspiré, il parvient en cent vingt minutes à faire vibrer, dans un savant mélange d’écriture et de photographie, l’intime en chacun de nous.

SOUL’ETUDE

Autophotobiographie by Chris Davies

Size: 6,7 x 9,44 inch. 564 pages and over 400 photos. Paper 170gr
Text, photos and layout : Chris Davies

If life can sometimes appear to be like a novel, this book could be called a « photo-novel » but, unlike usual « photo-novels », the scenario here hasn’t been writen in advance. In this « auto-photo-biography », the author excavates, like an archeologist, a past revealed by his own photos and delivers a fascinating odyssey, visual and poetic. From a tennis familly (his parents, both champions, met at Wimbledon), the British author born in 1964 was raised on the French Riviera, in German, with a racket in hand. At the same time he will also very early grab, with the other hand, a camera that will become, for years and around the world, his faithfull companion. Of his Homéric quest, he shares here some of the decisive moments : birth of professional tennis (his father being one of the main actors of this revolution), the rise and fall of the most famous german tennis familly (with whom he grew up), his dissolute childhood and his encounter with photography on a path of awakening put to the test by fighting to survive his childhood dreams, become champion, to find his roots and be a good father. Shamelessly and without detours, it is a photographic and spiritual journey of more than fifty years in which the author invites us. Beautiful, inspiring and moving, he manages in sixty minutes to shake the intimate in each one of us while succeeding the delicate marriage between writing and photography.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Informations complémentaires

Poids 2200 g
Dimensions 17 × 24 cm
Versions

English (paperback), Français (relié)

2 avis pour SOUL’ETUDE

  1. Note 5 sur 5

    Thierry Goepp

    Chris est le fils de Mike Davies et Ilse Buding tout 2 champions de tennis des années 60 (son père sera un des principaux acteurs de la naissance du tennis professionnel).
    Sa route était toute tracée, mais à chaque fois qu’il a fallu choisir, Chris fait le mauvais choix… ou plutôt choisi la liberté et l’indépendance à la place du succés. l’aventure plutôt que la raison; et il nous raconte à travers son histoire l’histoire du tennis, de l’apprentissage de la vie et du hasard… à travers un reportage photographique qui retrace autant son parcours que l’évolution de la photo. Il cotoie les plus grands et il est impossible de ne pas l’envier un peu.
    Lu en 1h sans reprendre mon souffle !!
    Thierry Goepp
    Librairies Dinali, Strasbourg

  2. Note 5 sur 5

    Monia

    Entrée en Soul’étude ce matin, j’en ressors quelques heures plus tard – pas vu le temps passer – à la fois boulversée : ton livre libère la mémoire, fait ressurgir des souvenirs parfois douloureux et me renvoie à mon propre roman familial.
    … et pleine d’énergie ! Création verbale – j’aime la façon dont tu invites le lecteur à redécouvrir des mots à partir de ton expérience du tennis et de la photo -; composition musicale – j’aime toutes ces variations formelles sur le thème autobiographique -,humour tendre et corrosif, lucidité du regard et bien sûr la force et beauté des photos !
    Sur la page blanche de « l’aprés-propos » je note deux phrases qui m’accompagnent depuis si longtemps et font écho à ton autobiographie :
    « Nous sommes de l’étoffe dont les rêves sont faits et notre vie est entourée de sommeil » (La Tempète, Act IV)
    « Il n’y a que la vie » (La station du chemin)
    Monia

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *